Cityguide : Strasbourg, capitale de Noël

Je n’arrive pas à réaliser que dans 2 jours c’est Noël ! Je n’ai vu passer ni l’été, ni l’automne. D’ailleurs, si vous me suivez sur ce blog, vous avez dû vous demander : « mais où est-elle passée ? Elle a abandonné ?? »

Eh bien non. Mais, si je n’ai pas d’excuses, j’ai cependant une grande nouvelle : j’ai obtenu ma mutation professionnelle pour Fort-de-France ! Oui, cela signifie qu’au mois de mai 2018, je déménage en Martinique. OMG !! OMG !!!

Hein ? Pourquoi ?? Comment ???

Tout cela fera bien entendu l’objet d’un autre billet, je vous le promets. Mais, je tenais à vous expliquer mon absence de ces deux derniers mois due à la (stressante) préparation de mon dossier de mutation, jusqu’à, enfin, au début de ce mois, la bonne nouvelle.

Pour fêter ce changement de vie à venir, avec mon chéri, nous sommes allés passer un week-end à Strasbourg. Et là, j’ai été propulsée en hiver, et à Noël : « quoi ? déjà ?? »

On pouvait croquer Noël et, à peine 2 heures après notre arrivée, il neigeait. Tous les éléments étaient réunis : décembre était là, Noël aussi.

Strasbourg est un lieu incontournable à cette période. C’est si beau. Toutes ces lumières, ces couleurs et ces odeurs épicées. D’un coup Noël est là et nous n’avons plus d’âge. Comme des enfants nous tendons les mains pour attraper quelques flocons et nous dévorons la tête de petits bonshommes en pain d’épices. Tout mon stress des mois passés s’est envolé. Enfin.

Au programme, les incontournables marchés de Noël mais aussi une visite de la ville, sa cathédrale, son quartier de la Petite France, son musée historique et même son quartier européen, car Strasbourg est aussi une « capitale » européenne.

 

Le plus vieux marché au monde, le Christkindelsmärik

Dès la fin du mois de novembre et jusqu’au 31 décembre, le marché de Noël s’ouvre à Strasbourg. C’est l’évènement populaire le plus important de la ville, il compte une douzaine de marchés installés sur ses places principales. Depuis 1870, le christkindelsmärik officiel se tient place Broglie.

A côté, place Kléber, un sapin géant et somptueusement décoré illumine les lieux.

Et, un peu partout dans la ville on peut voir des façades éclairées car ici Noël est un état d’esprit.

   

  

La cathédrale Notre Dame et son horloge astronomique 

Sur son parvis, le marché qui s’y tient vaut surtout le détour pour le jeu des lumières qui rehausse l’élégance sombre et majestueuse de la cathédrale Notre-Dame.

Sa façade en grès rose est un véritable point de repère dans la ville.

A l’intérieur, on peut admirer ses vitraux, sa chaire, son orgue ou encore l’horloge astronomique qui s’anime chaque jour à midi.

Normalement, il est aussi possible de monter au sommet de la flèche : 330 marches et 5 euros pour une vue spectaculaire de Strasbourg. Je l’ai fait à Paris, Budapest ou encore à Prague, et j’étais ravie à l’idée d’avoir aussi une vue panoramique de Strasbourg mais… c’était fermé.  Petite déception. Apparemment jusqu’à la fin du mois, soit toute la période du marché de Noël, on ne peut pas monter, c’est dommage.

 

Le quartier de la Petite France 

Cet ancien quartier de pêcheurs, de tanneurs et de meuniers, avec ses maisons à colombages, ses ruelles et ses quais, a conservé une atmosphère intimiste idéale pour une promenade romantique.  J’ai eu un véritable coup de cœur pour ce quartier.

Même sous la neige et le froid, la ballade fût très agréable.

Dans le cadre de la Petite France, le marché de Noël de la place Benjamin-Zix regroupe plusieurs stands emblématiques de la région comme les stands des fameux pains d’épices ou encore des boules en verre soufflé.

 

Un détour par le quartier européen 

Lancé en 1949 avec la création du Conseil de l’Europe, ce quartier abrite aujourd’hui une dizaine d’organismes et d’institutions, dont le Parlement européen. Il fallait y passer !

Situé à une dizaine de minutes du centre ville en tram ou à vélo, c’est le lieu où on oublierait presque que c’est Noël : pas de stands, pas ou peu de touristes, mais une belle promenade.

 

Un mot sur le musée historique de la ville 

 

 

Le premier dimanche du mois, le musée historique de la ville est gratuit, c’était là une occasion d’en apprendre plus sur Strasbourg. Expliquée de manière vivante et animée, la visite est tout de même un peu longue, comptez bien 2 à 3 heures pour faire le tour des 3 époques de l’histoire mouvementée de Strasbourg et de l’Alsace-Moselle.

 

 

 

 

Bilan : Ce week-end de deux jours est passé vite. Une journée supplémentaire aurait rendue notre séjour plus complet, mais nous sommes tout de même ravis de tout ce que nous avons pu faire et voir. On espère même déjà pouvoir faire un jour le marché de Noël de Colmar et bien d’autres marchés d’Alsace puisque, peu importe notre âge, on croit toujours en la magie de Noël.

Et vous, connaissez-vous le marché de Noël de Strasbourg ?

 

Quelques mots pratiques :

** Nous avons séjourné dans un Appart’City hôtel situé dans le quartier de la Gare qui proposait des prix plus attractifs que les Airbnb à cette période (Appart’City Strasbourg Centre, 11 Rue de Molsheim, 67000 Strasbourg).

** Je vous recommande deux restaurants testés et approuvés, un pour dîner et un pour petit-déjeuner : Le Pfifferbriader, 14 place du Marché-aux-cochons-de-Lait : restaurant alsacien typique avec au menu des spécialités régionales.  Le Salon de thé Grand’Rue dans le quartier de la Petite France, 80 Grand’Rue : salon de thé aux airs de bonbonnières qui propose de copieux petits-déjeuners. On s’est régalé 😉 

Share Button

2 commentaires sur “Cityguide : Strasbourg, capitale de Noël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *