Cityguide : Budapest en quelques jours

Il y a deux semaines, j’ai visité Budapest avec une amie ; ville qui m’intriguait depuis plusieurs mois déjà et que j’avais hâte de découvrir.

Si vous avez l’envie de visiter la capitale hongroise, suivez moi, je vous raconte mes quelques jours dans les rues animées de Pest et les collines de Buda.

Le premier jour

Nous sommes arrivées le lundi soir vers 23h00 à l’aéroport international de Ferenc Liszt.
Notre hôte, de l’appartement Airbnb que nous avions loué, nous avait fait envoyer une voiture (type uber).

Dès le lendemain matin, notre séjour a débuté. Nous avons commencé la journée par un bon petit déjeuner au Gerloczy cafe & restaurant, conseillé par nos hôtes et situé non loin de la synagogue que nous nous apprêtions à visiter.

La Grande synagogue est un des incontournables de Budapest (et plus précisément de « Pest »). Situé dans le quartier juif, c’est la plus grande synagogue d’Europe, et la deuxième plus grande du monde après celle de New York. Elle vaut vraiment le détour. De plus, toutes les heures, une visite guidée et complète est proposée dans plusieurs langues. Nous avons pu faire la visite en français et ainsi en apprendre plus sur la splendide architecture mais également sur la cour de la synagogue – où un saule pleureur de granit et d’acier, en forme de ménorah inversée, porte sur ses feuilles les noms de victimes de la Shoah.


Attention une tenue correcte est exigée pour visiter la synagogue.

Tout en nous baladant dans les rues de Pest, nous avons poursuivis notre visite par la Basilique Saint-Etienne, chef d’œuvre architectural. La terrasse de son dôme imposant offre une très belle vue sur la ville.

Vue sur les rues de Pest et sur les collines de Buda.

Nous avons voulu terminer la journée par la visite du Parlement mais malheureusement la visite en français était complète. Pensez à réserver sur le site www. jegymester.hu!

Qu’à cela ne tienne, nous nous sommes installées en terrasse pour prendre un verre et profiter de la fin de journée.

Le deuxième jour

Cette seconde journée à Budapest a elle aussi commencé par un excellent petit déjeuner au Kuglof.


Si je n’avais qu’un lieu à vous conseiller ce serait celui-ci : tellement mignon et tellement bon (adresse : Budapest, Piarista köz 1, 1052 Hongrie)

Repues, nous sommes allées visiter le parlement en remontant la rue Vàci, principale rue commerçante de la ville.

Le Parlement, visible d’un peu partout dans la ville, éblouit par sa taille et son architecture. La visite guidée d’une partie du bâtiment dure environ 45 minutes. Si la voix de la guide était loin d’être dynamique, la visite est restée très agréable et, je suis sûre que, comme moi, vous apprécierez le « spectacle » de la relève de la garde.

Escalier d’honneur

Salle du congrès

Après le Parlement, nous avons pris la direction de l’Aquincum : la cité romaine la plus complète de Hongrie. En effet, la ville de Budapest fut fondée par les Romains à la fin du Ier siècle. Ainsi, le site comporte un musée et un parc archéologique en plein air.

Pour nous y rendre, il nous a fallu prendre le Hév, un train de banlieue, car ce site est très éloigné du centre ville. Il est intéressant à visiter si vous êtes à Budapest pour une semaine mais, sur un long week-end, ce n’est pas un incontournable. Le souvenir qu’on en garde, c’est que nous nous sommes perdues pour regagner le centre et, se perdre lors d’un voyage crée souvent les meilleurs souvenirs 🙂

De retour à Pest, nous avons fait une promenade sur un des bateaux du Legenda, qui propose 1 heure de visite guidée de la ville via le Danube et ce, toutes les heures jusqu’à 18:30 et en 30 langues. En prime, nous avons eu une coupe de champagne et un jus offerts.
C’est un très bon moyen de découvrir la ville et surtout son histoire, notamment la fusion de Buda et Pest. C’est le circuit organisé que je choisi à chacun de mes voyages.

Le soir nous avons dîné au Pesti diszno, un très bon restaurant situé à quelques pas de l’Opéra. Au menu : une cuisine hongroise aux saveurs simples et épicées. On pourrait croire que le « Cochon de Pest » ne sert que du porc mais non, la carte propose également des plats à base de volaille, de poisson et de légumes. Et, avis aux amoureux du vin, ce restaurant dispose d’une remarquable carte des vins.

Le troisième jour

Nous avons quitté Pest pour Buda en traversant le Pont des Chaînes, premier pont à relier Buda à Pest en 1849.

Puis nous avons gagné la colline du Château avec le Siklo, le funiculaire qui relie l’extrémité du pont des Chaînes au palais royal.

Rapide et ludique !

Arrivées au sommet, nous avons pris le chemin du bastion du pêcheur, incroyable ensemble de tourelles d’inspiration médiévale. Il offre une vue magnifique sur Pest et, à son côté, se dresse la somptueuse église Mathias (où la princesse Sissi s’est mariée).

Mais, comme vous pouvez le voir, le temps n’était plus au rdv …

A côté de cela, le palais royal a été un peu décevant. Rénové, il abrite aujourd’hui deux musées et la bibliothèque nationale. Nous avons visité la Galerie nationale hongroise, un des musées qui occupe 4 étages du Palais royal. Elle dresse un intéressant panorama de l’art hongrois, cependant, l’intérieur moderne dépareille avec l’architecture extérieure.

Vue sur l’ensemble du château, et au loin sur l’église Mathias.

Galerie nationale hongroise

Puis, à pied cette fois, nous sommes montées au sommet du Mont Gellert – colline rocheuse de 235m – pour admirer le monument de la Libération, et apprécier le point de vue.

Haut de 14m, ce monument a été installé au sommet du mont pour célébrer la libération de Budapest par l’Armée rouge.

Cette longue journée de marche valait bien une récompense. Direction les bains Gellért pour une fin d’après-midi de détente aux thermes et à la piscine.

Hôtel et bains Gellért

Construit au pied d’une colline abritant plusieurs sources médicinales, les bains Gellért comprennent huit bassins de 26 à 38 degrés. C’est l’endroit idéal pour un moment de bien-être, avec sauna et hammam, dans un décor fabuleux.  Ce lieu est dans mon top 3 des choses à faire à Budapest, avec la Synagogue et le Parlement.

Le soir, après ce doux moment de détente – et une bonne douche – nous sommes sorties. Au programme, un bon restau, le Café Vian, mais surtout un verre dans l’un des fameux « ruin pub » : des bars installés dans des immeubles abandonnés sur plusieurs étages. Le Szimpla Kert, où nous nous sommes rendues, est l’un des plus vieux crée dans le centre ville. Il faut savoir que Budapest est une des villes les plus festives d’Europe centrale. Le lieu était vraiment sympa mais l’âge moyen, environ 20 ans, beaucoup moins. Bilan de la soirée : beaucoup de brouhaha et de bousculade. Non, je n’ai plus 20 ans ^^

Le quatrième et dernier jour

La dernière journée est vite arrivée. Mais au final, nous sommes fiers de tout ce que nous avons pu voir durant ces quelques jours. Pour finir, nous nous sommes rendues au Parc des statuts.

Situé à une dizaine de kilomètre au sud de Budapest, ce parc est un musée de plein air et rassemble les statuts qui ont été délogées de la ville au départ de l’Armée rouge. On peut trouver tellement de statuts dans le centre de Budapest que j’ai vraiment été déçue par ce musée qui, en plus de ne contenir qu’une vingtaine de statuts, est très excentré de la ville. Il faut prendre le tram et un bus pour s’y rendre. Je ne le recommande pas.

Heureusement nous avons pu terminer ce séjour sur une bonne note, une note glacée.

Pause gourmande au Gerbeaud, emblématique café-pâtissier de la ville.

Glace à la main, nous avons remonté le centre ville pour la dernière fois puis avons gagné l’aéroport avec la navette.

Le bilan de ce séjour est vraiment très positif, même s’il n’a fait vraiment beau que 2 jours sur 4 (décidément je n’ai pas de chance avec les pays de l’Est). Nous avons vraiment passé un excellent moment à Budapest qui est une ville pleine de surprises. Riche en culture et en architecture, festive et vraiment pas cher (1€ = 300 forint), c’est LA destination pour un long week-end abordable entre ami(e)s ou en amoureux. Je vous la recommande 1000 fois. J’en garde de meilleurs souvenirs qu’à Berlin et d’aussi bons souvenirs qu’à Prague.

Beaucoup d’entre vous m’ont dit qu’ils avaient vraiment été surpris, à travers mes snaps, par tout ce que cette ville avait à offrir ; j’espère qu’avec cet article vous en avez appris encore plus et que ça vous a donné envie d’aller la découvrir à votre tour.

Dites moi tout en commentaire !!!!

NB Dès le lendemain de notre arrivée dans notre logement Airbnb, nous avons été contraintes de partir suite à une fuite d’eau. Petit bémol à notre séjour, mais cela nous a permis de découvrir, dans la même rue, l’AGAPE Aparthotel où nous avons pu terminer tranquillement notre voyage, au même prix que le Airbnb. Je vous donne bien évidemment une version plus apaisée que celle d’il y a deux semaines et, je pense qu’on en reparlera…

Share Button
3 personnes aiment cet article !!

3 commentaires sur “Cityguide : Budapest en quelques jours

  1. Hi On-My-Lips,

    I saw you tweeting about ai and I thought I’d check out your website. I really like it. Looks like On-My-Lips has come a long way!

    Building a mailing list like you are is so important too, I think people would really like to be signed up to what you have to share.

    Good job on the social buttons, social media is so powerful these days

    You should consider installing an SEO plugin like Yoast or something, theres loads of good free ones.

    Also places like axtschmiede.com are worth checking out.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *