Lisbonne en quelques jours

Il y a déjà deux semaines, je suis allée passer 4 jours et 4 nuits à Lisbonne.

Après Rome, en juin 2015, il me tardait de visiter cette ville plus vieille encore. Et oui, Lisbonne est la deuxième plus vieille ville d’Europe, avant Rome et juste après Athènes, et offre donc mille vestiges à découvrir.

En 4 jours j’ai sillonné la ville aux sept collines, chaleureuse et accueillante. J’ai visité ses différents quartiers, goûté ses divers plats, et écouté son histoire. Elle commence ainsi …

Lisbonne et ses vestiges

On a débuté notre Lisbonne-tour par le cœur de la capitale :  la praça do comércio (place de commerce). Célèbre dans le quartier de BAIXA (ville basse), elle a accueilli pendant 4 siècles le palais royal. De son arc de triomphe (arco do Vitòrio), en passant par la statut de bronze du roi Joseph 1er – trônant au milieu – jusqu’au Tage, on entrevoit encore les vestiges qui faisaient d’elle la porte d’entrée de la cité (Photo 1).

Puis, on est monté jusqu’au convento do Carmo. Monté ? Oui, oui. Puisque le centre de Lisbonne est une succession de rues pavées qui montent et qui descendent. Ah, c’était ça l’histoire des sept collines ?!!

L’avantage : des dizaines de points de vues de la ville : magnifique (Photo 2). Et, ça fait les cuisses!!

L’inconvénient : éviter les talons !! (Non, je ne vous dirais pas si j’ai glissé!!).

Surplombant, de son édifice sans toit Lisbonne, le couvent des carmes s’est enfin dressé devant nous. Il a presque été entièrement détruit par le tremblement de terre du 1er novembre 1755 (Le saviez-vous ? En 1755, il y a eu un terrible tremblement de terre à Lisbonne entraînant tsunami et incendie. Une grande partie de la ville s’est écroulée : palais, églises, bâtiments)

Jamais reconstruit, par superstition, les vestiges de ce couvent n’en restent pas moins pleins de charme; son nef à ciel ouvert, ou encore sa chapelle principale, décorée d’azulejos et abritant un musée archéologique, valent véritablement le détour (3.50€ la visite du couvent et de son musée).

Enfin, en fin de journée, nous avons poussé les portes du castelo de são Jorge.

Offrant une autre vue panoramique de la ville, le Château saint Georges, est un véritable témoignage de l’invasion du Portugal par les maures (vers le VIIIème siècle). Il a vu s’écrire l’histoire de la ville (9€). 

Après cette longue journée de marche, nous avons pris le tramway du quartier de l’Alfama jusqu’au Bairo Alto (rue principale). Mais, pas n’importe quel tramway : l’un des plus célèbres, le tramway n°28 qui dessert l’Alfama, le Chiado et le centre ville de Lisbonne. Véritable attraction touristique, il offre de superbes panoramas (tel la Sé, une Cathédrale magnifique – à visiter). Sa couleur, son intérieur en bois, nous donne l’impression de faire un bond dans le temps. Centenaire, il offre une véritable balade urbaine (non pas sans grincer dans les virages)

Le lendemain, nous avons poursuivi notre découverte de Lisbonne avec le quartier de Belém, véritable hommage aux grandes découvertes.

 

Commençant par le Mosteiro dos Jeronimos (monastère des Hiéronymites), monument incontournable de Bélem, nous avons pu admirer le style manuélin, né sous le roi Manuel Ier. Arcades, pierres couleur miel, colonnes où s’entremêlent feuilles, vignes et nœuds marins, ce monastère est une véritable merveille !!

Il a été érigé en remerciement des exploits maritimes des navigateurs, tel Vasco de Gama, qui partit pour l’Afrique en 1497 et surtout qui revint, chargé de poivre et de cannelle, après sa découverte de la route des Indes. Il repose d’ailleurs dans l’église (Igreja Santa Maria), accolée au monastère.

Puis, sur une balade au vent semé par le Tage, nous sommes passés devant le monument des découvertes (Padrão dos Descobrimentos, inauguré en 1960 pour le 500ème anniversaire de la mort d’Henri le Navigateur), pour arriver enfin à la Tour de Bélem.
Cette forteresse qui semble s’avancer vers le Tage en a été en fait repoussée jusque sur la rive par le tsunami. Elle offre en plus de son histoire, une vue splendide sur Bélem.

Il semblerait que le détail le plus intriguant de cette tour soit un rhinocéros caché en pierre. Frustration! Je ne l’ai pas vu. Apparemment il était bien caché, et forcément petit ^^

Nous avons terminés cette journée à Bélem, quartier très agréable, par son environnement mais aussi par la fraîcheur qu’apporte le Tage, par le musée Colecção Berardo.
Il faut savoir que Lisbonne est une ville riche en musées dont au moins 4 ou 5 recommandés par les guides. Mais l’avantage de celui ci, c’est qu’il est gratuit! Et, il offre un excellent panorama de l’art moderne et contemporain. Si vous voulez voir du Picasso ou du Warhol gratuit, ce musée est fait pour vous. Il faut bien sûr aimer l’art moderne !

La ville de Sintra nous a accueilli le samedi, et pour nous y rendre, nous avons dû prendre le train à Rossio (45- 50 minutes à 5 euros l’aller/retour). Pourquoi ? Pour voir ses magnifiques palais et son château maure implantés dans un décor juste magnifique. Bordé d’arbres, ce lieu est dépaysant et, tout comme Bélem, très frais. Un vrai décor de conte de fée.

Nous avons choisi de visiter le palacio National de Sintra coiffé de ses deux immenses cheminées coniques (la cuisine vaut vraiment le détour!!). Pour une dizaine d’euros, découvrez son histoire et ses anecdotes (prenez un audioguide, pour 3 euros supplémentaires ça vaut le coup).
Le bus 434 vous mènera jusqu’au sommet de la ville où se trouve le château maure, si vous voulez le visiter lui et/ou un des 4 autres palais. Prévoyez alors la journée.

Lisbonne et sa gastronomie 

Aussi séduisante que la ville, la gastronomie de Lisbonne est surtout célèbre pour ses poissons et ses pastéis de Bélem.

La capitale portugaise se fait la rivale des autres capitales européennes. Peu importe où, durant ces 4 jours nous avons très bien mangé (sardines, morue, maquereau, calamar et surtout les fameuses pastéis de Bélem).

pastéis de Bélem

Lisbonne by night

Lisbonne se fait aussi capitale de la nuit avec notamment son célèbre quartier des fêtards, le Bairro Alto. Là-bas la fête se fait de bar en bar, directement dans les petites rues. Ne soyez pas surpris ^^

Toutefois, pour conclure, j’ai tout de même deux adresses à vous conseiller : le Noobai (qui offre, en plus de son panorama remarquable, d’excellents cocktails, et un cadre un peu magique – au Miradouro de Santa Catarina), et le Pharmacia (qui se trouve dans les locaux du musée de la pharmacie, atypique, avec son immense terrasse, il offre en plus de ses cocktails délicieux, de succulents plats – menus dégustation et tapas – il est situé juste en face du Noobai). Ce sont mes deux lieux préférés, sur ces 4 jours, pour sortir dîner et boire un verre.

Conseils pratiques

Je me suis rendue à Lisbonne avec la TAP (le air France portugais) et j’ai été logée chez Ana ^^ via Air BnB. En tout, j’en ai eu pour 280 euros (le vol aller/retour et les 4 nuits) pour un séjour à la mi-juillet (du 14 au 18). Sachez que la vie sur place n’est vraiment pas chère.

Pour faire du shopping, rendez-vous dans les rues élégantes du Chiado (même si les boutiques sont les mêmes que chez nous).

  • Le petit plus : visiter Lisbonne gratuitement avec Sandemans (newlisbontours.com). Tous les jours à 11h, place de Camoes, deux guides vous proposent, pendant 1h30, de poser un regard différent sur le centre ville de Lisbonne. Excellente formule gratuite, cette visite guidée permet de faire le tour des principaux sites avec histoires et anecdotes, tel Luis de Camoes qui préféra lorsque son navire coula sauver son manuscrit plutôt que sa maitresse. L’inconvénient : il faut parler Anglais ou Espagnol 😉

Voilà, j’espère que cet article vous a plu. Et vous, connaissez-vous Lisbonne ?

 

Share Button
6 personnes aiment cet article !!

4 commentaires sur “Lisbonne en quelques jours

    1. Oh Algarve, ça a l’air magnifique en effet. J’ai hâte de pouvoir retourner au Portugal, il y a tellement de jolies régions à découvrir 🙂
      J’espère que tu iras, tu me raconteras 😉
      Bisous bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *