Aroma zone Part 1 : Ma routine capillaire

Au mois de juillet dernier, je suis allée chez Aroma Zone. Vous savez cette boutique, souvent pleine à craquer, située au 25 rue de l’Ecole de Médecine dans le 6ème ?

Plus sérieusement, Aroma Zone est une boutique de cosmétiques bio et faits maison. Elle propose des produits (beurres végétaux, huiles végétales, huiles essentielles, etc.) mais également des matériaux pour concocter, conserver et, nous accompagner, dans nos envies d’apprenti chimiste. C’est vite addictif.  Soudain, on se sent l’envie de tout faire soi-même : après-shampoing, crème nourrissante, démaquillant visage. Avène, La Roche-Posay, pourquoi faire ? ^^

L’inconvénient, parlons-en maintenant : ça pousse un peu à la consommation. Et oui, on a sans cesse besoin d’un nouveau produit, que l’on suive les recettes d’Aroma Zone ou des Youtubeuses, il y a toujours un petit ingrédient manquant. Au final, après un véritable haul de 75€, j’y suis retournée pour 2-3 bricoles – à 16,50€ les bricoles quand même !
Autant vous dire que j’ai fait avec ce que j’avais pour les quelques recettes que je vous propose aujourd’hui.

Je vous présente donc, pour cette première partie sur les produits Aroma Zone, ma nouvelle routine capillaire – bio et faite maison – (depuis 2 mois maintenant). Recettes sans huiles essentielles, car j’y suis allergique, donc composées principalement d’huiles et beurres végétaux, d’eau et d’émulsifiant pour mixer le tout 😉

C’est parti :

• Le bain d’huile avant shampoing

Une à deux fois par mois, je me fais un bain d’huile juste avant mon shampoing pour nourrir mes cheveux. Ces derniers mois, il étaient vraiment très secs, ce qui m’a décidé à tester cette nouvelle routine bio.

La recette : Pour ce faire, je mélange une cuillère à soupe d’huile d’avocat (pour nourrir le cheveu), une cuillère à soupe d’huile de jojoba (pour hydrater), une cuillère à soupe de beurre de karité (également pour nourrir – c’est le but de ce soin) et un peu d’après shampoing (pour un apport en eau et aux fins d’aider à démêler les cheveux, croyez-moi, c’est important ^^).

L’application : Je pose ce soin mèche par mèche sur mes cheveux préalablement humidifiés. Puis, je les attache, et laisse poser le tout sous un film plastique pendant 30 minutes environ. Je rince et fais mon shampoing.

Le résultat : Les cheveux sont nourris en profondeur.

-> Le + : Rend les cheveux plus doux et plus souples.
-> Le – :  Prévoyez votre soirée, ce n’est que le début, et déjà une heure est passée ^^

• L’après-shampoing

Après chaque shampoing, il est important d’appliquer un après-shampoing. Il va aider à démêler vos cheveux et à éviter la casse.

La recette : Je me suis inspirée d’une des nombreuses recettes de la youtubeuse Tia Mendy, adepte des produits Aroma Zone et des soins pour cheveux naturels.

Attention : il faut toujours bien désinfecter les pots (contenants) que l’on va utiliser avant de commencer aux fins d’éviter la prolifération de bactéries. 

Je mélange dans un premier pot 10 grammes d’huile de baobab (l’équivalant de 3 cuillères à soupe) et 10 grammes de beurre de murumuru pour la phase huileuse (2 produits parfaits pour les cheveux secs et à soigner) ; et dans un second pot, 70 ml d’eau pour la phase aqueuse (pas d’eau du robinet, surtout si elle est calcaire). J’ajoute à la phase huileuse 10 grammes d’émulsifiant (BTMS), et je mets les deux pots au bain marie (dans une sauteuse pour éviter que les pots ne flottent).

Préparation arma zone

Puis, une fois tous les grains de l’émulsifiant fondus, je retire les deux pots et verse, progressivement, l’eau dans la phase huileuse, tout en remuant.

Je laisse le tout refroidir (pour accélérer le processus, trempez le fond du pot dans de l’eau froide). Je remue jusqu’à ce que le tout forme une pâte (ressemblant à un après shampoing classique).
Ajoutez à la solution refroidie 20 gouttes de conservateur pour éviter que le produit ne périme – c’est l’étape à ne pas oublier si vous voulez faire plus d’une utilisation !
Et voilà !
après shampoing AZ

après shampoing AZ

OML Après shampoing AZ

Après-shampoing à l’huile de baobab (9€90 les 100ml) et au beurre de murumuru (1€50 les 10 ml – une dosette, une seule utilisation/ j’étais curieuse, je voulais tester ce beurre. J’adore l’odeur !!) Dernière photo : Après-shampoing après deux utilisations. 

L’application : Il s’applique comme un après-shampoing classique.

Astuce 😉 Vous pouvez, toujours dans l’objectif de réparer les cheveux secs et abîmés, appliquer votre après-shampoing avant votre shampoing sur les longueurs et les pointes. Il agira comme un masque avant shampoing. Au moment du shampoing ne laver que vos racines (pour les cheveux crépus et secs à très secs), le shampooing s’écoulera au moment du rinçage sur vos longueurs (rinçant le tout). Ne vous en faites pas vos cheveux seront propres. Vous pouvez aussi, si vos cheveux sont très secs et l’eau de chez vous très calcaire, espacer vos jours de shampoing. Pour les cheveux secs, un shampoing une fois par semaine suffit!

Le résultat : Des cheveux véritablement plus doux. Facile à démêler (sous la douche avant de poser le masque).

-> Le + : Non mais allô ?! J’ai fait un après-shampoing !! ^^
-> Le  – : Peu de produit, vous pouvez doubler les doses. J’ai pu faire 3 utilisations.

• Le masque

Une à deux fois par semaine, les semaines où je ne fais pas de bain d’huile, j’applique après mon shampoing, et mon après-shampoing, un masque nourrissant pendant 10 minutes.

La recette : Je mélange de l’huile de jojoba (pour hydrater), de l’huile de ricin (pour fortifier et réparer) et du beurre de karité pour nourrir. La différence avec le bain d’huile ? J’ajoute un peu d’eau à la mixture (en bouteille, pas du robinet, car je me bats contre le calcaire) pour hydrater mes cheveux. On fait ici un masque pour une application immédiate donc pas besoin d’émulsifiant ni de conservateur.
NB Je dose à la louche mes masques et bains d’huile car je ne fais pas de pot, j’en fais juste la quantité à appliquer le jour même. Donc comptez environ une cuillère à soupe de chaque produit.

L’application : Je laisse poser le soin sous une serviette chaude pendant 10-15 minutes. Je rince.

Le résultat : Des cheveux nourris et hydratés.

-> Le + : Ce masque hydrate, nourrit et assouplit les cheveux.
-> Le  – : C’est un point qui peut s’appliquer à l’ensemble des soins : l’odeur du karité est très forte (ça ne sent pas très bon). C’est pourquoi certaines ajoutent quelques gouttes d’huiles essentielles aux recettes … Ah les allergies !!

Pour finir :

Pour coiffer mes cheveux matin et/ou soir, j’utilise une crème capillaire. Je me suis de nouveau inspirée de la youtubeuse Tia Mendy pour ces deux dernières recettes de crèmes nourrissantes (mais sans y ajouter ni colorant ni huiles essentielles).

Ce sont bien sûr également les deux recettes que j’ai testées et que je préfère.

• La crème capillaire hydratante

La recette : Je prépare à nouveau une phase huileuse avec 30 grammes d’huile de ricin et 30 grammes de beurre de Sal (pour changer, mais vous pouvez utiliser du beurre de karité ici aussi). L’huile de ricin va venir fortifier le cheveu (et aider à la pousse) et le beurre végétal de Sal bio va nourrir le cheveu (et redonner vitalité).
Dans un autre pot, je prépare ma phase aqueuse : 25 ml d’eau.
J’ajoute aux huiles 3 grammes d’émulsifiant (toujours du BTMS puisque j’en ai acheté un 1 paquet de 250 grammes ^^).
Je mets mes deux pots au bain marie, le temps que le BTMS fonde. Puis j’ajoute l’eau à l’huile, au fur et à mesure et en mélangeant vigoureusement.
Une fois la solution refroidie (pareil vous pouvez la plonger dans un bol d’eau froide, ou dans un bol avec des glaçons au fond pour aller plus vite), ne reste qu’à ajouter 30 gouttes de conservateur. J’utilise un extrait de pépins de pamplemousse.

OML Crème nourrissante AZ

 

L’application : J’en mets une noisette dans mes mains. J’applique sur l’ensemble de mes cheveux, en insistant sur les longueurs et les pointes (éviter de mettre du gras sur vos racines !!)

Le résultat : C’est un soin réparateur et hydratant. Il rend les cheveux brillants (j’ai l’impression de faire une pub télévisée pour cheveux ^^). Mais vraiment, c’est celui que je préfère, je l’applique le matin souvent, trois fois par semaine, et il hydrate bien mes cheveux et les rends tout de suite plus beaux 😉

-> Le + : Avec ces doses, j’ai pu faire un vrai pot remplie de produit, il m’en reste encore, et je l’utilise déjà depuis plusieurs semaines. Il y a de quoi faire. Bonne rentabilité pour le coup. Et c’est un excellent produit pour les cheveux abîmés et les pointes desséchées.
-> Le – : C’est gras (c’est le but), mais j’ai dû en estomper l’application et l’utilise deux plutôt que trois fois par semaine.

• La crème capillaire nourrissante

La recette : On y va à la louche cette fois encore avec 3 cuillères à soupe de beurre de karité et 6 cuillères à soupes d’huile de moutarde (qui vient stimuler la pousse des cheveux et qui nourrit, aussi, la fibre capillaire).
On fait fondre le beurre de karité dans l’huile au bain marie.
On laisse refroidir plusieurs heures.
Enfin, on peut ajouter du miel qui aura pour mission de retenir l’hydratation dans les cheveux, une cuillère à soupe suffit.
Mélanger et c’est prêt. Ca c’est une recette facile 🙂

OML crème nourrissante

OML crème nourrissante AZ

crème capillaire à l’huile de moutarde (3€90 les 100ml) et au beurre de karité (4€ les 100 ml)

L’application : Pareil que pour l’autre baume, une noisette dans les mains à répartir sur les longueurs et les pointes (pas de gras sur les racines !! Ca étouffe le cheveu). Je l’applique le soir, deux fois par semaine (généralement le dimanche soir après mon shampoing, après shampoing etc., puis le mercredi ou jeudi soir).

Le résultat : Des cheveux nourris, nourris, nourris ! Là on a que du beurre et de l’huile. Ce baume répond à une une seule fonction : il nourrit les cheveux.

-> Le + : C’est parfait pour les cheveux secs, crépus, et les pointes desséchées.
-> Le – :  Si je l’applique le soir c’est parce que l’huile de moutarde sent très fort ! Elle couvre totalement l’odeur du beurre de karité et, après toute une journée, la moutarde vous monte au nez ^^.

BILAN

1/ de cette routine :
Cette routine est parfaite si vous traversez une phase de dessèchement capillaire.
Mes cheveux sont nettement moins secs qu’il y a deux mois où j’en avais honte (si si je vous jure!).
C’est une routine parfaite pour les cheveux crépus, noirs et métissés. Vous pouvez l’utiliser aussi pour les pointes sèches et abîmées ; n’en suivre qu’une partie, ou qu’une recette ; à votre guise, et surtout aux besoins de vos cheveux.

2/ du faire soi-même :
Ce qui plait surtout c’est le sur-mesure. Faire ce dont on a véritablement besoin avec les produits qui nous conviennent.
Mais quel est le coût du faire soi-même ?

3/ La question du rapport qualité/prix : J’en ai eu pour 91,50€, pour l’ensemble des produits achetés chez Aroma Zone.
Sur le coup ça m’a semblé cher (encore plus lorsque j’ai dû y retourner pour acheter l’émulsifiant et le conservateur !).Mais, après une bonne utilisation de l’ensemble, il m’en reste encore.
A ce jour, je n’ai fini que le beurre de karité (ce qui va me laisser la possibilité de vous faire une deuxième partie avec cette fois-ci des soins pour le corps).
Finalement, je m’y retrouve puisque ce sont des produits qui ne coûtent que quelques euros chacun et qui vont me servir pour plusieurs mois. De plus, j’ai acheté en grosse quantité pour tester plusieurs recettes. Mais, une fois que vous savez ce que vous voulez faire, il suffit de n’acheter que pour ça et de faire en gros si nécessaire (j’ai fait pas mal de cosmétiques-minutes).

On va prendre en exemple la crème capillaire hydratante : le prix d’un baume hydratant/nourrissant pour les cheveux peut varier de 6 à 30€ (et oui!). Pour cette recette, il fallait acheter de l’huile de ricin (3€90 les 100ml), du beurre de Sal (3€90 les 100ml), et de l’émulsifiant (9€90 les 250g), soit un total de 17€70 ; sachant que vous n’avez besoin que du quart de chaque (pour l’huile et le beurre) ; ce qui revient à 6€ environ et, la possibilité d’en faire encore 2 de plus ou de faire un autre produit. Je pense que pour ce type de produits où l’on a besoin de peu de matériel, le rapport qualité/prix est correct.

Je vous en dirais plus lors de mon prochain article Aroma Zone sur les soins pour le corps (et visage) : ce que j’ai pu faire avec ce qui me restait de produits etc.

Aroma Zone, 25 rue de l’école de médecine Paris 6 ; aroma-zone.com 

img_2543

Il y quelques mois, mes cheveux c’était ça : de la paille !


De profil OML

Ma tignasse après deux mois de soin 😉

Et vous Aroma Zone, vous connaissez ? Vous avez déjà testé quelques recettes cosmétiques ?

Share Button
5 personnes aiment cet article !!

4 commentaires sur “Aroma zone Part 1 : Ma routine capillaire

  1. Super article ! J’utilise aussi des produits aroma-zone mais j’ai tendance à utiliser les produits bruts, sans recette. Je n’ai pas investi dans les émulsifiants et conservateurs. Je fais parfois des bains d’huile de coco et d’avocat avec un peu de ricin avant le shampoing. Merci pour tes recettes. Je vais tester celles du bain d’huile et du masque sur mes pointes qui se sont asséchées avec l’été. J’attends avec impatience ta partie 2 sur le visage et le corps 🙂 J’utilise pour ma part l’huile de jojoba comme démaquillant et le rhassoul en masque visage. Bonne journée !

  2. oulaaaaaaa mais c’est de la chimie!!! lol super article ! résultat concluant 🙂
    Je confirme pour démaquillant avec huile de jojoba…J’ai su très récemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *